Mairie de Sèmè-podji : Plusieurs nominations pour dynamiser le fonctionnement administratif.

0
71

Lentement mais très sûrement, le maire de la commune de Sèmè-podji, Jonas Gbènamèto quelques mois après sa prise de fonction le 9 juin 2020 a commencé par dynamiser le fonctionnement administratif de la municipalité dont il a à la charge. À travers des arrêtés, des nominations ont été faites et confirmations au poste également.  Ces arrêtés ont été rendus publics le vendredi 30 avril 2021. Ceci dans la droite ligne de l’engagement pris par la première autorité en ce qui concerne la bonne gestion des affaires de la cité.

Ils sont au total trois à être nommés à la mairie de Sèmè-podji. Paul Honado, Nicolas Dodou et David Ahihonsou. Ils occupent respectivement dans l’administration du maire Gbènamèto, les postes des chefs services des affaires domaniales, financières et secrétariat administratif central.

Ces promotions viennent ainsi décharger d’autres. Il s’agit notamment de Rufin Sagbohan qui a “perdu” son fauteuil du chef service affaires domaniales (C/SAD). Alexis Koukpénoudji avait précédemment en charge, le poste du chef service affaires financières (C/SAF) et qui a été éjecté. Paulin Dossa quant à lui, il est devenu ancien chef secrétariat administratif central (C/SAC).

En somme, on peut sans doute retenir que ces cadres nommés à savoir Paul Dègnon Honado (C/SAD), Nicolas Z. Dodou (C/SAF) et David Ahihonsou le C/SAC ont officiellement pris service le mercredi 5 mai 2021.

      Autre événement

Dans cette même localité, l’autre registre qui a fait parler de lui le samedi 1 er mai 2021 est la fête Internationale du travail. Les travailleurs de la mairie de Sèmè-podji à l’instar des autres sur le plan national ont aussi sacrifié à la tradition.

Cette journée de revendications et de réflexions célébrée dans la grande salle de réunion des locaux de l’arrondissement de Podji a permis au secrétaire général du syndicat des agents où Jonas Gbènamèto est l’actuel maire de retracer leurs doléances les plus importantes. Soubérou Otcho, le patron dudit syndicat dans son adresse a martelé à l’autorité présente à la manifestation, le premier adjoint au maire, Timothée Gbèdiga leurs revendications. On retient entre autres l’assurance maladie à tout le personnel ; primes mensuelles de transports aux agents et celles de fin d’année au 13ème mois.

Soucieux des bonnes conditions de vie et de travail des employés des collectivités locales, la deuxième personnalité de la commune, Timothée Gbèdiga a promis rendre compte à l’exécutif communal. A cette instance de répondre dans les normes des textes aux besoins de ses agents.