Reddition de comptes à Sèmè-Podji : Les populations informées des actes posés par le conseil communal.

0
16

Le conseil communal de Sèmè-Podji que dirige le maire, Jonas Gbènamèto depuis le 9 juin 2020 a organisé le mardi 29 décembre de l’année en cours au centre des ressources formation professionnelle de ladite commune une séance de la reddition de comptes comme l’exige la tradition régalienne. Placée sous le thème “Aménagement et assainissement “dans la commune de Sèmè-Podji, cette rencontre a permis aux élus communaux de renseigner leurs populations sur les projets et actions précédemment entamés.

       “L’administration est une continuité. Le développement de la commune de Sèmè-Podji nous concerne tous. Nous devons rendre compte aux filles et fils de la localité sans distinction aucune. Tels ont été les propos du premier adjoint au maire, Timothée Gbèdiga qui avait procédé à l’ouverture officielle de la rencontre consacrée à la reddition de comptes.

  Donnant la parole au technicien, Raymond Poshou dans sa présentation a clarifié les lignes des projets et actions menés en assainissement et aménagement dans la localité où Jonas Sèdozan Gbènamèto en est le maire.

    En 2020 avec le management de la municipalité, Sèmè-Podji bénéficie de plusieurs travaux d’assainissements de rues. On peut citer entre autres le pavage et assainissement de la rue Villa Sotiè à la clôture du parc de vente de véhicules d’occasion MIVVO (PAG);le pavage de la rue collecteur “Maison général Brathier-villa sotiè (PAG) ; le pavage de la rue de l’hôtel “15 janvier à la clôture du centre de sauvegarde de l’enfance et de l’adolescence d’Agblangandan en cours de finition (PAURAD); le prolongement du pavage avec ses ouvrages connexes de la rue du carrefour général Brathier à la plage de pk 10 Marina (PAURAD) .

    Aux dires de Raymond Poshou ce dernier a expliqué qu’avec la société de gestion des déchets solides du grand Nokoué et de la gratuite de la précollecte, la commune de Sèmè-Podji a rendu opérationnel les points de regroupement des déchets ci-après : la plateforme de réception de bacs à ordures à kpakpakanmè ; le point de regroupement de déchets à Akpokpota ; la plateforme d’enlèvement de déchets à Tohouè sans oublier celle d’Èkpè-Houéssi. À cela, il faut ajouter le financement de VNG international qui organise des campagnes de sensibilisation à l’endroit des populations sur la bonne gestion des déchets et la construction de deux plates formes de réception de bacs à ordures.

    Outre ces actions, le Programme d’Adaptation des Villes aux Changements Climatiques (PAVICC) a pour finalité d’améliorer le cadre de vie des populations. Et c’est dans cette option il est prévu pour ladite commune la réalisation des infrastructures routières. Il s’agit de l’aménagement de la voie quittant l’Eglise catholique d’Èkpè jusqu’au carrefour Sêkandji (pharmacie les Chérubins) en passant par carrefour Tchonvi et la passerelle (pont) Iya Agbantè. Aussi sera aménagée la voie du marché Sêkandji au centre de santé d’Agblangandan.

  Puisqu’il s’agit de la reddition de comptes, le Fonds d’Appui au Développement des Communes (FADeC affecté) a fait construire deux modules de trois salles de classe plus équipements, bureaux, magasin, clôture… à l’EPP d’Okoun-Sèmè et deux autres modules de trois salles de classe plus équipements…. à l’EPP de Djeffa-houédomè.

    Tout en mettant en marge les difficultés rencontrées sans oublier les perspectives de l’aménagement et de l’assainissement, Raymond Poshou soutunu par le deuxième adjoint au maire, Noël Fonton a fait remarquer l’imposant bâtiment de type R+3, l’hôtel de ville de Sèmè-Podji en construction et entièrement financé par le FADeC. Aussi, il faut mettre au profit des populations le programme asphaltage quand on sait que sont en chantier les grandes voies Ciné-concorde/Omo-cline ; Djeffa-gare/carrefour-Lodonou, a martelé ledit présentateur.

    Ces activités passées en revue n’ont pas empêché des participants à relever des irrégularités parmi lesquelles ils ont dénoncé les mauvais actes de certains maires qui orientaient dans leur arrondissement natal la majorité des projets. Ils ont, face à cet état de chose exhorté les élus communaux notamment ceux de la quatrième mandature à être ennemis des détournements des infrastructures socio communautaires. Ceci permettra aux populations des six arrondissements de la commune de Sèmè-Podji de bénéficier avec équité les actions des différents responsables du pays et d’ailleurs.

   Il faut signaler à cette rencontre de la reddition de comptes la présence des députés, Hypolite Hazounmè et Charles Omer Avalla   très heureux de voir la nouvelle équipe dirigeante de la mairie de Sèmè-Podji engagée sur le terrain de développement.