PAD 2ème trimestre à Sèmè-podji : Le rapport d’activités validé par le conseil communal.

0
9

La salle de conférence de l’hôtel ‘’15 janvier’’ a accueilli un atelier qui a regroupé élus communaux de Sèmè-podji, représentants de la société civile et autres personnes. Cette assise qui a eu lieu le vendredi 27 août 2021 et placée sous la férule du premier adjoint au maire, Timothée Gbèdiga avait pour but l’évaluation du Plan Annuel de Développement (PAD),deuxième trimestre de l’année 2021.
À l’instar des autres communes du Bénin, celle de Sèmè-podji que dirige l’actuel maire, Jonas Gbènamèto s’est dotée depuis peu de son Plan de développement communal 3èm génération. Et c’est ce qui justifie l’engagement de la mobilisation des moyens humains, financiers et matériels afin d’exécuter et évaluer ces outils de planification.
En effet, deux points fondamentaux ont marqué le déroulement des travaux de cet atelier afin d’évaluer les activités du Plan Annuel de Développement (PAD) pour le compte des mois d’avril, mai et juin 2021.
Au premier point, il y a eu des communications relatives aux activités réalisées, en cours de réalisation et non.

Tour à tour dans leurs explications, François Sokènou, Jacques Koukoui et Kafilath Maliki (membres de la cellule technique de suivi évaluation et agents du service de la planification à la mairie de Sèmè-podji) ont énuméré ces trois catégories d’activités.
Parlant des activités réalisées à 100%, on peut citer la mise en place d’un cadre de mobilisation des ressources; l’actualisation du répertoire des panneaux publicitaires des régies; la production des avis d’imposition de l’année 2020; le recrutement et la formation des agents distributeurs.
Pour ce qui concerne les activités en cours de réalisation, les présentateurs ont mis en exergue l’acquisition des intrants au profit des producteurs de cannes à sucre (5%); de la signature des contrats de prestation avec les agents collecteurs afin de leur fixer des objectifs financiers (82%). À cela, il faut ajouter l’achat des kits scolaires aux enfants démunis des EPP de la commune de Sèmè-podji (20%) sans oublier l’ouverture des voies dans ladite commune.
Abordant la ligne des activités non réalisées, les collaborateurs du chef service de la planification, Rigobert Bodéhoussè ont dressé un “chapelet” de points. Parmi lesquels, il faut citer entre autres la construction du marché ‘’Houéssi’’ dans l’arrondissement d’Èkpè; la construction du marché secondaire de bétail; l’acquisition de 200 lampadaires conventionnels. A ceci, il faut ajouter l’achat des matériels d’éclairage public ; l’enquête sur les nouvelles zones loties de la commune et la construction de cinq blocs de latrines institutionnelles à quatre cabines sur ledit territoire.

 

Récapitulatif des montants prévus et réalisés

Puisqu’il n’y a pas de développement d’une localité sans le nerf de la guerre, ces trois catégories d’activités se sont sans doute basées sur de différentes sources de financement. Pour les montants prévus, on a pour les fonds propres 1.889.550.800 F CFA. Le FADeC finance à hauteur de 1.758.514.192 F CFA. Les autres sources de financement affichent un montant de 539.052.100 soit au total 4.187.117.092 F CFA.
En ce qui concerne les montants réalisés, on a sur fonds propres 8.320.000 F CFA. Le FADeC a contribué pour 304.191.525 F CFA et autres sources, on a 64.405.400 F CFA soit un total de 376.916.925 F CFA.
Il faut souligner que lesdites activités ont été constituées en quatre programmes.
Programme 1 affiche un Taux d’exécution physique (TEP) de 35,61% et un Taux d’exécution financière (TEF) de 7,77%.
Programme 2 présente un TEP de 36,93%; et un TEF de 26,46%. Programme 3 a un TEP 29,15% et un TEF 1,00%. Programme 4 met en exergue un TEP de 4,80% et un TEF 0%.
Il est à retenir que les taux d’exécution physique et financière issus de l’évaluation du PAD 2021 pour le compte du deuxième trimestre sont respectivement de 29,19% et 9,00% comparativement à ceux du premier trimestre (13,36% et 6,50%).
Deuxième point à l’ordre du jour
À cette étape, les participants (structures déconcentrées, élus communaux, société civile) ont d’abord demandé des explications sur un certain nombre de points d’ombre avant de féliciter les présentateurs (François Sokènou, Jacques Koukoui,Rigobert Bodéhoussè et Kafilath Maliki ) pour les efforts par rapport au travail technique du document.
Si des recommandations ont été formulées, ceci pour plus de performances dans l’exécution des prochaines activités, il est à noter que le document du PAD de la commune de Sèmè-podji, deuxième trimestre 2021 a été validé par tous les participants.