Exécution du projet PAVICC à Sèmè-Podji : Les membres des comités de gestion des plaintes formés à Sèmè-podji.

0
8

Le centre des jeunes de Podji et la salle de délibération de la mairie de Sèmè-podji ont abrité pendant deux jours, soit le mardi 10 et le mercredi 11 août 2021, les travaux de formation des membres des comités de gestion des plaintes qui pourraient résulter des travaux d’aménagement d’un certain nombre de voies avec revêtement en pavé dans les arrondissements d’Èkpè et Agblangandan. Cette séance de travail a été initiée par le Programme d’Adaptation des Villes au Changement Climatique (PAVICC). Ces activités dirigées par des techniciens du PAVICC étaient placées sous l’égide de l’autorité communale, le maire, Jonas Sèdozan Gbènamèto.

Les infrastructures routières inclues dans le projet PAVICC passeront très bientôt du stade de la planification à celui de la réalisation dans les arrondissements d’Èkpè et d’Agblangandan.

En effet, les membres des comités de gestion des plaintes ont été officiellement installés par le maire de la commune de Sèmè-Podji, Jonas Gbènamèto. Ces membres regroupés dans deux comités notamment locaux (villages) et arrondissements, auront à réceptionner des plaintes des personnes affectées par lesdites voies et à prendre des mesures correctives.  À ces deux comités il faut ajouter celui de la commune qui a été aussi installé et formé de par ses membres le mercredi 11 août 2021.

Dans leurs explications, les formateurs, notamment Raoul Faladé, spécialiste en gestion communale et Éric Dovonou, spécialiste en génie civil ont souligné le Mécaniste de Gestion des Plaintes (MGP) du PAVICC qui a pour objectif de s’assurer que les préoccupations, griefs et plaintes venant des communautés ou autres sont écoutés, analysés et traités dans le but de détecter les causes. Le MGP contribue, ont-ils ajouté, au renforcement des relations avec toutes les parties prenantes impliquées dans la mise en œuvre du processus. Ceci pour non seulement éviter une aggravation qui va au-delà du contrôle du programme mais aussi et surtout pour prendre des mesures correctives.

Le projet PAVICC est dirigé pour le compte de la commune de Sèmè-podji par le secrétaire général adjoint, Paul Midédji, président du comité local de suivi technique. Ces  deux arrondissements (Ékpè et Agblangandan) accueilleront cinq types de rues dont une en option. Parlant de rues, il s’agit de la passerelle pour piétons, véhicules deux roues, tricycles et deux digues (pont Iya-Gbantè) ; la voie de l’église catholique saint Antoine de Padoue-carrefour Tchonvi ; celle du carrefour Sêkandji (pharmacie les Chérubins) à Tchonvi carrefour sans oublier la liaison du centre de santé d’Agblangandan-Marché Sêkandji. La voie optionnelle est celle du centre de santé d’Agblangandan-Mosquée Dégakon.

À souligner que le Programme d’Adaptation des Villes au Changement Climatique (PAVICC) financé par l’Agence Française de Développement (AFD) est en cours d’exécution dans quatre communes du Bénin notamment Bohicon, Comè, Cotonou et Sèmè-Podji.