Atelier d’évaluation du PAD 2020 au titre du 1er trimestre à Sèmè-Podji : Plus de 27 millions pour réfectionner deux bureaux d’arrondissements.

0
30

Conseillers communaux, responsables des services déconcentrés , organisations de la société civile….tous ont pris part à l’atelier d’évaluation du Plan Annuel de Développement (PAD) de la commune de Sèmè-Podji pour le compte du premier trimestre de l’année en cours. Cet atelier qui a lieu au Centre des ressources et de la formation professionnelle de ladite commune le mardi 4 août 2020 est axé sur trois communications. Celle du point d’exécution du PAD a été les feuilles sèches dans lesquelles ont marché les participants. A ce niveau, un pan a été dénoncé par des élus de la quatrième mandature.
Dans un document de 96 pages réalisé par le service du développement et de la coopération décentralisée (SDCD) mis à la disposition des participants qui ont pris part à l’atelier d’évaluation du PAD, premier trimestre, année 2020,un point parmi tant d’autres a le plus attiré l’attention des élus. Il s’agit de la réfection des bureaux des arrondissements de Podji et de Djèrègbé. Ces travaux ont été exécutés à un taux de 100 pour 100 pour un montant de 28.166.600 f CFA. La réalisation notamment celle du bureau de l’arrondissement de Djèrègbé évaluée à 14.000.000 f a été rejetée par l’actuel CA, Denis Djogué et d’autres personnes qui ont souligné que l’aménagement dudit bureau a été pris en compte par l’ancien CA, Charles Omer Avalla ; ceci à ses propos frais. A ce niveau, les conseillers ont déploré et dénoncé une gestion flou quand on sait que aucun des bureaux des deux arrondissements n’a été construit il y a cinq mois avec un montant respectif d’environ 14.000.000 de francs. Cette situation criarde interpelle donc l’ordonnateur du budget, le maire d’alors, Charlemagne HONFO.
Au cours des débats qui ont suivi la présentation du reste des points, la majorité des participants a félicité les techniciens du service de la coopération décentralisée. Il s’agit entre autre, François Sokènou, Jacques Koukoui, Rigobert Bodéhoussè et Maliki Kafilath.
En somme, le tableau récapitulatif du PAD, premier trimestre, 2020 se résume comme suit:
-programme 1 : prévus : 889.246.194 ; réalisés : 74.065.700 ; TEF :8,33
– programme 2: prévus :1.048.970.705 ; réalisés :2.730.000 ; TEF 0,26
-programme 3 : prévus : 1.396.505.466 ; réalisés :79.900.570 ;TEF 5,72
-programme 4 : prévus : 3.436.722.365 ; réalisés : 156.696.270 ; TEF 4,56
Face à cette situation, les participants ont manifesté leur inquiétude par rapport aux faibles taux d’exécution physique et financière de certaines activités planifiées.
A cet effet, des recommandations ont été faites par l’ensemble des différents acteurs notamment les élus de la quatrième mandature qui ont décidé œuvrer pour le développement de leur localité où il fera bon vivre pour chacun et pour tous.