Développement communal : Un budget de plus de sept milliards voté à Sèmè-Podji.

0
42

Les élus communaux de Sèmè-Podji ont sacrifié à la tradition du vote du budget primitif exercice 2021 lors de la quatrième session ordinaire pour le compte de l’année en cours. A l’ouverture, le lundi 30 novembre 2020 de cette assise du conseil communal que dirige le maire Gbènamèto avec à ses côtés les adjoints, Timothée Gbèdiga et Noël Fonton, plusieurs autres points étaient également inscrits à l’ordre du jour.

Équilibré en recettes et en dépenses, le projet du budget gestion 2021 de la commune de Sèmè-Podji donne comme recettes de fonctionnement 2.325.577.915 f et comme dépenses de fonctionnement : 2.325.577.915 f. Les recettes d’investissement sont plafonnées à 5.772.272.734 f et les dépenses d’investissement à 5.772.272.734 f. Le budget est de 7.686.069.719 FCFA avec un taux d’accroissement 3,48%, comparativement à celui de l’année 2020 qui s’élevait à 7.427.396.203.

Ce montant voté à l’unanimité des 33 élus communaux lors des travaux de la quatrième session ordinaire, tient compte à entendre les conseillers municipaux, des aspirations profondes des populations.

En effet, dans sa présentation, le rapporteur de la commission des finances, Roger Gankpin a retracé les grandes lignes de ce budget primitif exercice 2021. Il s’agit entre autres de la création d’un centre multimédia ; la construction, la réfection et la réhabilitation des modules de salles de classes des écoles primaires et maternelles publiques. Aussi, note-t-on les ouvrages d’infrastructures ; la construction et la réfection des bureaux de certains arrondissements ; les installations techniques ; les outillages de voirie. En outre, il y a le matériel roulant ; l’aménagement des bureaux ; le matériel socio-collectif.

Avant cette étape, il faut souligner que les travaux du budget ont été précédés d’un travail préalable relatif à l’élaboration du Plan annuel d’investissement (PAI).

Outre le sujet sur le vote du budget gestion 2021, d’autres points étaient inscrits à l’ordre du jour. Entre autres, on peut citer le rapport d’activités du maire pour le compte du quatrième trimestre de l’année 2020 ; adoption et autorisation de signature de l’accord spécifique entre l’Agence nationale d’approvisionnement en eau potable en milieu rural (ANAEPMR) et la commune de Sèmè-Podji.

Au cours de la session, les participants ont suivi d’autres communications notamment celles relatives à la demande d’autorisation de la réévaluation du taux applicable à la Taxe foncière unique de même que le Foncier non bâti.

Dans l’espoir que ces réformes permettront à ladite municipalité de relever les défis qui se posent à elle, Jonas Sèdozan Gbènamèto, maire de Sèmè-Podji avec à ses côtés les adjoints Timothée Gbèdiga et Noël Fonton, tous présents à cette rencontre a martelé que la participation active des filles et fils aux exigences de la localité qu’il gouverne contribuera à satisfaire les besoins légitimes.

Soulignons que cette session budgétaire démarrée le lundi 30 novembre dernier a pris fin le mercredi 2 décembre 2020.