Travaux d’évaluation du PAD 2021 à Sèmè-podji : Le rapport d’activités des trois premiers mois validé

0
6

La grande salle de conférence de l’hôtel 15 janvier a servi de cadre le mardi 22 juin 2021 à un atelier regroupant les élus communaux de Sèmè-podji, les membres de la société civile et autres personnes. Cette assise, sous l’égide du premier adjoint au maire, 24 était axée sur l’évaluation du Plan Annuel de Développement (PAD) pour le compte des trois premiers mois de l’année en cours.

Deux points fondamentaux ont marqué le déroulement des travaux de l’atelier d’évaluation du PAD 2021 de la commune où Jonas Gbènamèto est le Maire.

Il s’agit premièrement de faire le point d’exécution du PAD pour les trois premiers mois (janvier février et mars) de l’année en cours. Cette communication a permis au chef division d’appui aux initiatives et au développement communautaire, Jacques Koukoui d’expliquer le niveau des activités réalisées ou non par rapport à celles planifiées. Ensuite l’agent du service de la planification que dirige Rigobert Bodéhoussè a fait le point des taux d’exécution physique et financière des quatre programmes et celui du PAD 2021 au titre du premier trimestre.

Programme 1 : Taux d’Exécution Physique (TEP) 5,33% ; Taux d’Exécution Financière (TEF) 1,88%.

Programme 2 : TEP 18,86% ; TEF 23,02%.

Programme 3 : TEP 17,85% ; TEF 0,57%.

Programme 4 : TEP 0,00% ; TEF 0,00%.

Il est à retenir que les taux d’exécution physique et financière issus de l’évaluation du PAD 2021 au titre du premier trimestre de la commune de Sèmè-podji sont respectivement de 13,36% et 6,50%. Et d’ajouter que le taux d’exécution physique est apprécié de moyen.

Le deuxième point était consacré aux débats. A ce niveau, les participants( élus communaux, structures déconcentrées, partenaires techniques et financiers, société civile et chefs services) ont d’abord félicité les présentateurs (François Sokènou, Kafilath Maliki, Jacques Koukoui et Rigobert Bodéhoussè) pour les efforts par rapport au travail technique du document par eux présenté avant de manifester leur inquiétude face aux faibles taux d’exécution physique et financière des activités planifiées pour le compte des trois premiers mois de l’année 2021.

Les critiques faites de part et d’autre n’ont pas empêché la validation de ce document, PAD 2021 au titre du premier trimestre. À cela, il faut ajouter que des recommandations ont été formulées ;ceci pour plus de performance dans l’exécution des prochaines activités.