Morcellement du domaine des trente-cinq (35) hectares, autorisation de signature de l’accord de collaboration entre DMI ASSOCIATES et octroi d’une indemnité pour les frais de représentation au maire : validés

0
17

Le seul point inscrit à l’ordre du jour de la troisième session extraordinaire de l’année 2018 validé et adopté par tous les conseillers. Le conseil communal de Sèmé-Podji était en sa troisième session extraordinaire de l’année 2018 ce matin à la salle de délibération. Un seul point était inscrit à l’ordre du jour contenant trois volets. Il s’agit de l’etude, amendement et adoption de la communication No015/ SG-SAD du 17 juillet 2018 relative à la demande de mise à la disposition de la mairie de Sèmé-Podji d’un domaine de cinq (05) hectares issu du morcellement du domaine des trente-cinq (35) hectares affecté gracieusement à la commune par l’Etat béninois ; de la communication No16/SG-SDCD-SEM du 17 juillet 2018 relative à la demande d’autorisation de signature de l’accord de collaboration entre DMI ASSOCIATES et la mairie de Sèmé-Podji et de la communication No17/SG-SAF du 17 juillet 2018 relative à l’octroi d’une indemnité pour les frais de représentation au maire de la commune de Sèmé-Podji.

Parlant du premier volet, après l’explication du Maire et le débat général, l’ensemble des conseillers a apprécié la pertinence de cette anticipation de l’autorité communale pour une vision futuriste du développement des services de la mairie. Ainsi, des cinq (05) hectares prévus dans la communication pour abriter les services annexes de la mairie, des conseillers ont même suggéré que cet espace soit porté de huit (08) à dix (10) hectares. Il faut souligner que pour cette communication, 22 conseillers sur les 25 ont voté pour. Seuls les conseillers Lavenir Sagbohan, Alfred Toyétomé et Ambroise Houessou se sont abstenus.

En ce qui concerne la deuxième communication, le président du conseil dans son exposé, a tenu à remercier l’association Humanis Afrique dans son expertise d’aider les communes à identifier des partenaires stratégiques comme le cas de DMI ASSOCIATES. En effet, compte tenu de la compétence multidimensionnelle de cette structure, tous les conseillers ont été unanimes en autorisant le maire à procéder à la signature de cet accord. Faut-il le rappeler, DMI ASSOCIATES est spécialisée depuis plus de 20ans entre autres dans l’acquisition et la mise en oeuvre des projets de coopération au développement, l’assistance en maîtrise d’ouvrage, la recherche de financement par les principaux bailleurs de projets.

Quant à la dernière communication relative à la prime de représentation du maire, elle doit être d’abord autorisée par un vote en session. Ainsi, le conseil communal a remercié son président pour le sacrifice jusque-là consenti de n’avoir pas touché indûment à cet émolument. Et pour corriger cette injustice, tous les 25 conseillers à l’unanimité, ont approuvé cette communication.